Casino Ciotat Plein Air de Partouche

Arrestation de deux escrocs internationaux au casino de La Ciotat

Le casino de La Ciotat, le premier établissement en plein air, qui a été ouvert en juin dernier, a été témoin d’une tricherie réalisée par deux escrocs internationaux. Ces derniers ont été arrêtés le 31 juillet dernier par la police de La Ciotat et mis en garde à vue.

2 800 € de gains en quelques minutes

Ils voulaient flamber aux jeux, mais leur parade a été découverte rapidement par le croupier de La Ciotat. C’est le 30 juillet dernier que les deux hommes sont venus dans le casino en plein air du groupe Partouche. Ils figuraient parmi les joueurs de la roulette anglaise autour de la table des jeux. On procédait à l’alignement des jetons sur les tapis. Le croupier criait « Rien ne va plus ». Après quelques minutes seulement, deux joueurs avaient pu réunir les mises de 2 800 €. Ils ont misé sur le numéro gagnant que le croupier avait annoncé.

Une tricherie connue dans l’univers des jeux des tables

Mais le personnel du casino s’est vite aperçu de la supercherie. Selon le directeur de la maison de Jeux, Frédéric Blardone, son personnel a l’œil. Il y avait en effet un complice dans la salle. Ce dernier avait pour rôle de détourner l’attention du chef de table. Après avoir fait deux fois la technique de tricherie, les membres de l’équipe ont remarqué l’arnaque. Le numéro 1 de l’établissement décide alors d’appeler vers une heure du matin le commissariat. Le 31 juillet, les deux tricheurs ont été arrêtés. Ils ont tout de suite été placés en garde à vue.

Des tricheurs internationaux

L’enquête de la police a permis de savoir que les individus appréhendés étaient d’origine italienne. Le premier avait 37 ans et le second 57 ans. Un mandat d’arrêt a déjà été lancé contre les deux hommes en 2011 pour escroquerie. Ils faisaient partie d’une bande organisée en France et à l’étranger. Ils avaient réussi notamment leurs supercheries dans les casinos de Charbonnières-les-Bains (Rhône, Ndlr), Lyon et Cassis. Le détournement de l’époque représentait plusieurs milliers d’euros. Ce qui leur a valu une condamnation de trois ans de prison. Ils se sont toutefois enfuis. Le casino de La Ciotat a déjà porté plainte quant à cette dernière supercherie et l’homme de 57 ans a été emmené devant la justice.