Casino de Luchon
Casino de Luchon

La SFC fait l’acquisition du Casino de Bagnères-de-Luchon

Le sort du Casino de Bagnères-de-Luchon vient d’être décidé durant le conseil municipal de la mairie. La gestion de l’établissement par le biais de la délégation de service public a été attribuée à la Société Française des Casinos ou SFC. Même s’il y a eu quelques opposants au transfert du casino de Luchon, l’exploitation lui sera bel et bien confiée. Pour rappel, il s’agit de ceux qui ne voulaient pas que le casino soit déplacé dans les Thermes.

Le débat a été lancé devant le conseil municipal

Même si la délégation de service public a été donnée à la SFC au final, le débat devant le conseil municipal a fait ressortir quelques doutes. Durant cette cession également, il y a eu la présence des opposants au projet qui ont signé une pétition pour faire obstacle au transfert du casino vers le quartier des Thermes Chambert. Les partisans ainsi que les opposants étaient dans la même salle. Cette séance a débuté par une présentation.

Dans les élus, les avis ont été assez vite connus. L’un d’entre eux, Jean-Paul Ladrix, a souligné que les avantages ne sont pas à la hauteur du risque pris. Le bénéfice lui semble minime. Toutefois, il a affirmé ne pas vouloir s’opposer à ce casino notamment à le transférer dans les Thermes Chambert. Mais à l’annonce de ce projet il y a quelque temps déjà, il a émis une incertitude sur la cohabitation sur un même lieu des thermes qui sont utilisés pour un objectif de soin médical et d’un établissement de jeu.

Il a émis aussi un doute sur la situation financière de la SFC qui ne semble pas être au mieux de sa forme. En effet, elle est actuellement en redressement financier. Le président de l’Aval ou Association Vallées Avenir va plus loin. Il regrette que les élus ne considèrent pas le fait que la SFC soit dans une procédure de redressement depuis 2011. Il a tenu à dire que l’établissement possèdera deux niveaux et occupera 1600 m2. Pour lui avec un tel projet, la mairie ne pourra pas s’en tenir à son million.

Le maire réplique

Face à ces propos, le maire, Louis Ferré, a tenu à répliquer et à soutenir le projet. Il a notamment tenu à mentionner que le casino est passé trois fois devant la commission des jeux, mais à chaque passage tous les avis qui en ressortaient étaient positifs. Il n’a pas hésité à garantir l’investissement que fera la mairie s’élèvera seulement à un million d’euros et ne dépassera pas cette somme. Il rajoute aussi que cette délégation de service est passée par une étude juridique avant qu’elle n’ait été décidée. Il reconnaît cependant l’existence d’un risque. Mais, dit-il, il faut bouger sinon il n’y aura aucun avancement.

Mais il n’y a pas que le maire qui est ravi de l’ouverture du casino pour l’été 2017. Le président de l’UMIH Locale, Michel Monsarrat a exprimé son avis en soulignant que c’est une bonne nouvelle surtout pour le développement de la ville. Il juge que les garanties apportées et exposées par le maire rendent le projet viable. Mais, comme Louis Ferré, il a reconnu qu’il y a bien un risque. Mais pour lui les éléments restent positifs et c’est un atout considérable pour Luchon.